7 Déc 2016

Garder une longueur d’avance sur les cybercriminels, un défi constant

Actualité

Chaque jour, des millions d’individus accèdent à des informations et les partagent sur Internet. Les données évoluent sans cesse entre les entreprises, les employés, les clients et les fournisseurs, partout dans le monde. Mais qui dit avantages de la connectivité, dit risques considérables et grandissants pour la sécurité.

De nouvelles cybermenaces émergent quotidiennement, des menaces pouvant avoir un impact dévastateur sur nous en tant qu’individus, entreprises et sociétés.

 

 

La fréquence des cyberattaques signifie qu’elles sont pratiquement inévitables.

Aucune entreprise n’est épargnée de la menace. Alors que certaines menaces pourraient être considérées comme étant de mauvaise qualité, un nombre grandissant d’entreprises sont victimes de menaces avancées, qui tendent à être sophistiquées et furtives. Malheureusement, le caractère incontrôlable de ces attaques signifie que même les entreprises ayant peu ou pas d’intérêt pour les hackers, se retrouvent souvent être leurs victimes collatérales.

Nous n’avons qu’à regarder la plupart de nos récentes découvertes, y compris Carbanak, Equation, Darkhotel, pour comprendre à quel point ces menaces avancées évoluent en particulier.

De telles menaces obligent nos géants mondiaux à vaincre les guerres cybernétiques et le cyberterrorisme, tout comme les chefs d’entreprises à lutter contre les cyberattaques, l’espionnage et les fuites de données.

En réalité, les médias parlent des incidents de cybersécurité pratiquement chaque jour, qui font régulièrement la une ainsi que celle des journaux économiques (et plus seulement la rubrique des technologies). Avec un recouvrement des coûts moyen estimé à 861 000 dollars pour les grandes entreprises et de 86 500 dollars pour les petites et moyennes entreprises, la cybersécurité est désormais une grande préoccupation mondiale.

En tant qu’entreprise, Kaspersky Lab travaille étroitement depuis des années avec les gouvernements, les autorités policières et les chefs d’entreprise à travers le monde, en les mettant en garde contre les menaces et en rappelant l’importance cruciale de la cybersécurité.

Les menaces auxquelles nous faisons référence varient d’invalides à catastrophiques, certaines sont moins sophistiquées, d’autres incroyablement complexes. Mais peu importe de quoi nous parlons, où et avec qui, deux éléments sont incontournables :

1.Les entreprises et les gouvernements dépendent de plus en plus d’infrastructures informatiques intrinsèquement instables, complexes et flexibles.

2.Tant que les humains seront responsables des opérations, de la maintenance et de l’utilisation de ces infrastructures, il subsistera des vulnérabilités exploitées par des cybercriminels.

Rares sont ceux qui affirment que les données (ainsi que les infrastructures qui les stockent, les portent et leur donnent accès) n’ont jamais été d’une telle importance vitale pour le monde comme elles le sont en ce moment même. Malheureusement, c’est exactement ce qui fait que les données sont une cible idéale pour les cybercriminels.

La très mauvaise nouvelle est que les cybercriminels ont prouvé à maintes reprises leur détermination, ingéniosité, et leur capacité à obtenir un accès illégal aux informations privées.

Il appartient donc aux entreprises et aux gouvernements de garder une longueur d’avance sur eux, en s’assurant que leurs solutions de sécurité sont à la hauteur. Mais souvenez-vous, la technologie de la cybersécurité en elle-même n’est pas suffisante. Et qu’importe son niveau d’intelligence, elle ne peut pas vous aider si les informations de la solution de sécurité ne sont pas assez efficaces. Garder une longueur d’avance sur le terrain requiert à la fois de meilleures solutions et une intelligence supérieure. Et cela pourrait s’avérer catastrophique pour les entreprises qui ne l’appliquent pas.

Cette interview a été réalisée en présence de Sarah Lockett, correspondante pour The Business Debate et d’Alexander Moiseev, directeur général des ventes chez Kaspersky Lab.