Les arrestations de cybercriminels du mois de mars

Les criminels continuent leurs activités et les autorités continuent de les arrêter avec succès. Comme tous les mois, voici les cas les plus intéressants du mois de mars.

busted (2)

Une amende pour piratage

Trois millions d’euros – c’est le montant de l’amende que deux français devront probablement payer pour avoir piraté du contenu multimédia. Il y a plusieurs années, deux jeunes individus ont développé un site Web appelé Undeadlinks, où n’importe qui pouvait trouver de la musique et des vidéos protégées par des droits d’auteur. La source de contenu illégal était extrêmement populaire les propriétaires ont donc décidé de se faire de l’argent dessus. Pour les deux étudiants, la somme d’argent qu’ils gagnaient était incroyable mais ça n’a pas duré longtemps : le site a été détecté par une association anti-piratage qui a attaqué en justice Undeadlinks et ses créateurs. L’affaire a bien évidemment été très suivie et supportée par des géants comme Warner, Disney et Universal. Le procès aura lieu en avril.

Trois millions d’euros – c’est le montant de l’amende que deux français devront probablement payer pour avoir piraté du contenu multimédia.

Essayez de voler 15 millions de dollars et vous obtiendrez 20 ans de prison

Un procureur américain a annoncé la mise en examen de trois hommes qui auraient essayé de voler au moins 15 millions de dollars en piratant les comptes de clients américains au sein de plusieurs institutions financières. Richard Gundersen, Oleksiy Sharapka et Leonid Yanovitsky, tous membres d’un cercle international de cybercriminel, ont passé plus d’un an à obtenir l’accès non-autorisé à des comptes appartenant à des clients des banques JP Morgan Chase Bank, PayPal, Citibank et autres compagnies. Sharapka et Yanovitsky restent introuvables alors que Gundersen devrait être jugé plus tard dans l’année. Les trois conspirateurs, s’ils plaidaient coupables, pourraient être condamné à 20 ans de prison.

De la prison pour des fuites sur Windows 8

Au cours de la deuxième moitié du mois de mars, le FBI a arrêté le programmeur russe, Alex Kibalko, an ancien employé de Microsoft qui auraient volé des secrets commerciaux et serait à l’origine de fuites sur les versions beta confidentielles de Windows 7 et Windows 8. Le procureur a déclaré que Kiblako aurait régulièrement transmis des informations sur le logiciel à un bloggeur en technologie français. De mauvais résultats suite une évaluation de son travail seraient à l’origine de ses actes. Le voleur est également accusé d’avoir volé le kit de développement du serveur d’activation de Microsoft qui est utilisé pour protégé la société du piratage. L’entreprise a identifié l’employé après que le bloggeur français contacte un autre employé demandant si la partie d’un code qu’il avait reçue était bien une partie du nouveau système d’exploitation de Windows. L’enquête a duré plus d’un an et elle a impliqué l’analyse du compte Hotmail privé du bloggeur afin de pouvoir identifier le voleur, ce que les enquêteurs ont décrit comme une « action extraordinaire ». Alex Kibalko devra payer une amende de 22 500 dollars et passer trois mois derrière les barreaux.

Vous ne pouvez pas vous cacher de la justice thaïlandaise

Farid Essebar, un célèbre pirate connu pour avoir diffusé le malware Zotob dans plusieurs entreprises, il y a de ça plusieurs années, a été arrêté à Bangkok en mars à la demande de la Suisse. L’individu de 27 ans serait accusé d’avoir piraté les systèmes informatiques de plusieurs banques en Europe avec l’aide d’un groupe de cybercriminels et causant des dégâts s’élevant à 4 milliards de dollars. Les autorités thaïlandaises ont déclaré que Essebar et trois autres membres du gang voyageaient autour de la Thaïlande et ses pays voisins dépensant ainsi l’argent du crime qu’ils perpétuaient depuis 3 ans. Ce n’est pas la première fois qu’Essebar fait face à la justice, il y a environ 10 ans, il a été condamné à deux ans de prison. Comme nous pouvons le voir cela n’a pas changé grand chose, il aura désormais une seconde chance pour réfléchir à ses actes.

L’individu de 27 ans serait accusé d’avoir piraté les systèmes informatiques de plusieurs banques en Europe avec l’aide d’un groupe de cybercriminels

Des pirates d’applications mobiles plaident coupables

Il semble que c’est la première fois que le gouvernement américain met en examen quelqu’un pour la vente d’applications piratées. Le département de la justice a annoncé à la fin du mois de mars, Nicholas Anthony Narbone, 26 ans, et Thomas Allen Dye, 21 ans, ont tous deux plaidé coupables pour violation de droit d’auteur. Les deux géraient le site Web AppBucket, un site distribuant de fausses applications Android. Narbone et Dye ont vendu plus d’un million de copies d’applications piratées, ce qui leur aurait rapporté environ 700 000 dollars. Les deux compères seront jugés cet été : ils encourent 5 ans de prison.

1500 chinois arrêtés pour envoyer des messages indésirables

Cela peut sembler étrange mais les autorités chinoises ont arrêté 1500 personnes pour avoir envoyé des messages indésirables via SMS en utilisant de fausses stations mobiles. Une opération massive impliquant des départements gouvernementaux a eu lieu à travers tout le pays et a saisi plus de 20 fabricants et plus de 2600 objets d’équipement télécom illégaux qui ont été utilisés dans des attaques de spam massives. Le ministre de la sécurité publique chinois a déclaré que l’un des gangs est suspecté d’être à l’origine de l’envoi de plus de 200 millions de messages indésirables. Ce qui pourrait être vrai étant donné que les pirates ont utilisé un modem GSM permettant de loger 16 cartes SIM et d’envoyer environ 10 000 SMS par heure.

  • Pin It

One thought on “Les arrestations de cybercriminels du mois de mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>